JoggInterview Anne-Lise Rousset: un sourire sur les sentiers

2012

Anne-Lise Rousset répond à Jogging-PlusDeux mois après Sebastien Spehler c’est une nouvelle icône du trail français que Jogging-Plus a eu la chance de rencontrer.

Depuis fin 2011 Anne-Lise Rousset enchaîne les courses et surtout les performances. Celle qui a fini 3ème de la dernière édition des Templiers et qui a remporté la mythique CCC en 2014 a répondu avec la plus grande des bonnes humeurs à nos questions.

Entretien avec une des meilleures athlètes de l’équipe de France de Trail.

Jogging-Pus : Anne-Lise, peux-tu te présenter à nos lecteurs?

Anne-Lise : Bonjour, « Je me présente, je m’appelle Anne-Lise…  » J’ai bientôt 28 ans. J’habite en Aveyron, dans un petit village au bord d’un lac, à deux pas de Rodez. Je suis vétérinaire rurale sur le Lévézou. J’ai 4 chèvres, un petit poney, un mini cheval et un âne.

Jogging-Pus : Comment en es-tu arrivée au trail?

Anne-Lise : Je crois que j’ai toujours aimé courir. Je faisais un peu d’athlétisme en scolaire au collège et au lycée où déjà, mes professeurs de sport m’incitaient à trotter mais je passais plus de temps à poney à cette époque. Après 2 années de césure sportive obligatoire en classes préparatoires, j’avais un besoin irrémédiable de recourir. J’ai alors goûté au raid à l’école vétérinaire. C’est sur un petit raid dans le lot, en 2009, que j’ai rencontré Adrien (Séguret), qui m’a fait intégrer une équipe de raid multisport. Malgré toute ma bonne volonté, je me débrouillais bien mieux à pieds qu’à VTT, sans parler du canoé 😉 Adrien a commencé à m’entraîner progressivement, et c’est ainsi que j’ai goûté au trail. J’ai débuté par des trails locaux en Aveyron, en allonger la distance. Après une belle expérience sur les Hospitaliers en 2013, j’ai tenté des courses plus relevées et le virus s’est bien installé !

Jogging-Pus : Quelle est ta journée classique d’entraînement?

Anne-Lise : En fait, je n’ai pas beaucoup de temps dans la journée à consacrer à l’entraînement…Une journée classique de travail, je m’entraîne essentiellement entre midi et deux. Je fais donc des séances courtes la semaine mais intenses, en alternant travail de vitesse, de seuil et de côtes. Par exemples : 6 fois 1000 m sur plat, 4 fois 2000 m sur plat ; 15 à 20 fois 400 m, 6 fois 3 min en côte raide, 3 fois 15 min ou encore 2 fois 30 min au seuil…et bien sûr quelques footings 😉 Dès que je le peux, je fais une sortie longue pour travailler le foncier (en général, 1, max 2 par semaine).

Jogging-Pus : Pour tous nos lecteurs avides de performances sur trail peux-tu nous dire ce qui selon toi est la clé de la réussite sur trail? Favoriser le foncier, le fractionné, la PPG, faire un peu de tout?

Anne-Lise : Favoriser le plaisir !!!! Pour moi, c’est la clé 😉
Le trail est un sport très exigent parce qu’il nécessite de travailler un peu tout. Chacun a ses atouts à renforcer et ses difficultés à travailler. C’est pourquoi, je pense que tout est important. Déjà, malgré le peu d’expérience que j’ai, je pense que l’essentiel est de cibler ses objectifs dans l’année, et de s’en fixer peu (2 ou 3). Il faut tenir compte de son emploi du temps. Pour ma part, mon travail est plus intense l’automne et l’hiver (les vaches vêlent à fond ! et souvent tard la nuit…). Il me faut en tenir compte dans ma préparation (la fatigue s’accumule !). D’autre part, il faut travailler de tout : le foncier bien sûr (idéalement en insérant des blocs de fonciers en montagne si géniales !), la vitesse, la puissance en côte… Je fais très peu de PPG seulement l’hiver en reprise, pour faire chauffer les cuissots tout petits.
Bref, il faut mixer mais surtout se régaler à chaque entraînement !

Jogging-Pus : Quelle place occupe la récupération dans tes préparations? Comment récupères-tu?

Anne-Lise : D’après Adrien, « Je suis la plus mauvaise élève de l’espace » côté récupération… Je suis un peu hyperactive. Déjà, en semaine normale, mon jour de repos sportif correspond à mon jour de garde…donc si vêlage ou chien en détresse entre midi et deux, pas de sieste ! Et puis j’ai toujours quelque chose à faire et je ne tiens pas trop en place, donc, pas facile de se reposer dans tout ça… J’ai bien conscience de l’importance de la récupération mais là, j’ai une grande marge de progression 😉

Jogging-Pus : Des petits conseils nutrition et hygiène de vie en général aussi peut-être? Dis moi qu’on peut manger du chocolat autant qu’on veut…

Anne-Lise : Bien sûr ! Mon préféré, le chocolat à la pointe de sel ! Là aussi, encore une fois, je pense qu’il faut se faire plaisir et ne pas trop se prendre la tête. Bien sûr je mange équilibré, j’évite les pizzas avant une course mais je ne suis pas adepte des régimes drastiques en tout genre. Le trail reste ma passion, mon plaisir, et je ne pense pas qu’il doit me priver au quotidien.

Jogging-Pus : Tu es encore très jeune dans un sport où les meilleures performances peuvent arriver assez tard. Quel serait à terme le plus grand et le plus bel objectif auquel tu pourrais rêver?

Anne-Lise : Mon rêve est de pouvoir continuer à courir toute ma vie, découvrir le monde entier, et surtout, pas toute seule, avec Adrien. C’est assez simple en fait. Je n’ai pas vraiment de rêve de course. J’ai envie de découvrir plein de belles courses, en compétition ou tout simplement tous les deux.

Jogging-Pus : A ton avis comment fait-on pour durer dans ce sport aussi bien physiquement que mentalement?

Anne-Lise : Pas facile de répondre à cette question, et c’est bien là mon objectif ! Je pense qu’il ne faut pas trop vouloir en faire et savoir s’écouter quand la fatigue s’accumule. Je me fixe peu d’objectifs par an. Et encore une fois, il faut choisir les courses qui nous motivent, où le plaisir sera forcément au rendez-vous même dans les moments les plus rudes. Il faut aussi savoir faire une coupure, une vraie, où les baskets sont bien rangés. Cet hiver, j’ai coupé 3 semaines à ne pas faire 2 pas en courant ! Pas facile, mais ça fait vraiment du bien et je suis repartie ultra-motivée.  D’autre part, mon coach préféré me sollicite pour varier et mixer course à pieds avec vélo, ski…mais là non plus je ne suis pas très bonne élève bien que persuadée des bienfaits. Et le poney, il ne peut pas rentrer dans l’entraînement ?

Jogging-Pus : Une question que je pose souvent aux grands traileurs… La Route, une aventure qui te tente?

Anne-Lise : Je m’y colle de temps en temps en ce début d’année. 10 km sur route 15 jours auparavant et semi prévu dimanche prochain à Annecy… (NDLR: interview réalisée avant le semi d’Annecy et publiée après. Pour son 1er semi-marathon, Anne-Lise termine 6ème et 1ère française du semi-marathon d’Annecy, en 1h17:58). Ces quelques escapades sur bitume ne s’intègrent que dans l’entraînement. Elles permettent de travailler la vitesse et le seuil autrement. J’avoue que le 10 bornes ne me déplait pas mais je manque d’esprit « chrono ». Je vous dirai ce que pense du semi lundi 😉

Jogging-Pus : Quel est ton plus souvenir de course, ta plus belle victoire? Et a contrario, ta plus grosse galère?

Anne-Lise : Mes plus beaux souvenirs sont multiples : notre victoire partagée avec Adrien sur les Hospitaliers en 2013, ma première expérience à l’étranger sur la Transvulcania en 2014, la magie de la CCC en 2014 et bien sûr l’exploit inattendu des Mondiaux 2015! (NDLR: très belle 4ème place)
A contrario, les 20  derniers km de la CCC resteront des moments des plus rudes. Et je ne garde pas un très bon souvenir des Frances au Sancy. Malgré un parcours sublime, j’étais mal du début à la fin et je n’ai pas pris beaucoup de plaisir…un jour sans !

Jogging-Pus : Quels sont tes objectifs pour 2016?

Anne-Lise : Pour 2016, mes objectifs seront :

  • La Transvulcania
  • La Pierra Menta d’été
  • Les championnats de France (Trail de la Vésubie début septembre)
  • Et les Mondiaux au Portugal

Jogging-Pus : les championnats de France: Un vrai objectif où tu privilégies les courses dites mythiques (CCC, templiers, Saintélyon…)?

Anne-Lise : Je privilégie les courses qui me font envie…cette année encore, le parcours des championnats de France semble magnifique dans une région que je ne connais pas et que j’ai hâte de découvrir. Considérant mon esprit de compétition de mouette, je recherche uniquement des courses qui me font rêver par leur parcours, leur ambiance…

Merci encore Anne-Lise d’avoir répondu à nos questions. Nous te souhaitons le meilleur pour le reste de la saison. Vous pouvez retrouver et suivre Anne-Lise Rousset sur sa page Facebook.

Bertrand et Fabien pour Jogging-Plus

Partager

Laisser un commentaire