[Interview] Thomas, 37 ans, marathonien et coureur de l’aube

404

Thomas, coureur matinalChaque mois, Jogging-Plus donne la parole à un joggeur. Coureur de l’extrême ou du dimanche, ils nous racontent leur expérience !

Aujourd’hui c’est Thomas, 37 ans – 2 enfants et habitant la Loire Atlantique, qui nous raconte sa passion pour la course à pied, qui le fait lever 3 jours par semaine, à 6h du matin !

A quelle fréquence cours-tu, et depuis quand ?

Je cours depuis 4 ans seulement, j’ai commencé tard ! A la naissance de mes enfants, j’ai arrêté le hand parce que je n’avais plus le temps d’aller aux entrainements. Et pour garder la forme, j’ai démarré la course à pied. Je me suis très vite pris au jeu !

Suite de l’entretien…

Au début, je courrais uniquement le week-end, et pour atteindre mes objectifs, j’ai du y aller 2 à 3 fois par semaine. Donc je me suis décidé à courir le matin, avant de partir au travail. Trois fois par semaine, le lundi, mercredi et vendredi. Réveil à 6h00, pour une heure de course. En rentrant, je déjeune avec la famille.

Quelles sont tes motivations pour courir ?

Il faut une sacrée motivation pour courir le matin. Au début, je tenais pour réussir à faire un semi-marathon. Ensuite, je me suis fixé de faire un marathon. Aujourd’hui, c’est devenu une façon de ma maintenir en forme, et de me vider la tête.
L’hiver, il fait nuit et froid, c’est très dur de sortir du lit. Mais c’est une discipline, je m’oblige à ne jamais sauter de séance, sinon c’est le début de la fin. Parfois, je cours moins longtemps, mais je sors toujours (sauf si j’ai la grippe A 😉

Participes-tu à des courses ? Quel est ton record personnel, et ta course préférée ?

Je fais 2 ou 3 semi-marathons par an, et j’ai fait mon premier marathon l’an dernier, au bout de 3 ans d’entrainement ! J’ai mis 3h47, j’étais fou de joie. J’ai couru le marathon de Nantes, je suis de là-bas. Le parcours démarre sous le grand éléphant, c’était un moment merveilleux. Gros coup de barre vers le 30eme kilomètre, mais je l’attendais. J’ai juste un ralenti un peu, et la douleur est passée au bout de 3 kilomètres.

Ton équipement de course à pied ?

Rien de très spécial ! J’achète surtout la marque Kalenji, très bon rapport qualité/prix pour le textile, et je cours avec les NB1063. Pour la montre, j’ai investi dans un GPS (le Forerunner 405), qui me permet de contrôler ma vitesse instantanée et la distance parcourue en temps réel, ce qui me motive pour avancer!

Ton prochain défi ?

Le marathon de Paris ! La foule me rebutait un peu, mais il paraît que le parcours est magnifique. Je vise les 3h40, mais si je n’y arrive pas ce n’est pas grave ! Je serais déjà content d’en finir un deuxième.

Merci Thomas, et bon courage pour l’entrainement matinal !

Partager

Laisser un commentaire