Courir à jeun : bon ou mauvais pour la santé ? Est-ce que cela fait maigrir ?

45642

Courir à jeun pour maigrir : bon ou mauvais pour la santé ?Il y a quelques temps, Rue89 Sport publiait un article « Pour ou contre courir à jeun pour maigrir ».

Jogging-Plus relaie cet article en publiant quelques extraits représentatifs.

Extraits de l’article de Rue89 Sport

Katia court 3 fois par semaine. Une fois par semaine, le week-end, elle fait son jogging le matin, à jeun, avant son petit-déjeuner. Elle explique qu’elle a constaté des résultats « formidables » : « J’ai toujours du sucre sur moi, je ne dépasse jamais les 45 min. et cours très lentement. Je trouve ça très agréable et très efficace. »

Katia a l’air convaincue du bienfait de la course à pied à jeun, mais qu’en pensent les nutritionnistes, médecins et scientifiques ? Courir à jeun pour maigrir : bon ou mauvais pour la santé ? Deux courants s’opposent


Suite des extraits de l’article de Rue89 Sport

Les arguments avancés POUR promouvoir les bienfaits de la course à pied à jeun

Pour maigrir en courant, Jean-François, coach sportif, prône la course à pied à jeun, mais pas à chaque séance, une fois toutes les 6 séances, par exemple. Il explique que courir le ventre vide, tôt le matin, accélère l’élimination des graisses : « Vous n’allez pas maigrir rapidement. Cela se fera progressivement. A jeun, il ne faut pas forcer, ni dépasser une heure d’effort. Surtout, il faut prendre un petit-déjeuner juste après. »

Courir avant le petit-déjeuner sollicite effectivement les graisses. A ce moment de la journée, nos réserves glucidiques, qui servent à produire l’énergie qui nous fait avancer, sont très réduites. Le corps est alors obligé de puiser dans la masse graisseuse, ce qui permettrait de perdre du poids, de progresser et d’habituer son corps à mieux utiliser ses graisses.

Une étude parue sur le New York Times montre que la course à jeun permet non seulement de maigrir mais aussi de renforcer son corps.

Les arguments CONTRE la course à pied à jeun

Si certaines entraîneurs conseillent cette méthode à leurs athlètes, Jérémy Boual, coach en banlieue parisienne s’étonne de cette promotion et estime que courir à jeun est dangereux pour la santé. « C’est une aberration de faire de la pub de cette méthode pour des novices. Cet entraînement doit être réservé aux pros et aux marathoniens chevronnés. »

Il liste les risques sur la santé de cette pratique : fatigue, hypoglycémie et maladies rénales car les graisses brûlées lors d’une course à jeun sont essentielles.

Gérard Porte, ancien médecin-chef du Tour de France cycliste, n’est pas non plus persuadé des bienfaits de la course à jeun : « Un joggeur qui court l’estomac vide ne brûle pas forcément plus de graisses. C’est le type d’effort qui compte. Il aura d’ailleurs tendance à plus grignoter ou prendre des repas plus copieux après. »

Une étude, publiée en Italie, démontre que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. S’en priver en courant à jeun le matin revient à mal exploiter ses capacités physiques et les bienfaits d’une activité sportive.

Conclusion

Courir à jeun pour maigrir : une pratique à utiliser occasionnellement et avec prudence !

L’article complet sur Rue89 Sport >>>
A lire sur le même sujet