Courir pour maigrir : Printemps, top départ !

12304

Courir pour maigrir : printemps, top départ !Il y a comme une odeur de printemps dans l’air, les jours rallongent et sur le pavé, les semelles des baskets battent la chamade.

L’été en ligne de mire… Ses plages et ses shorts, qui font mauvais ménage avec les soirées hivernales tartiflettes-canapés (mais également avec les dimanches de chasse aux œufs, méfiez-vous).

Donc motivés, motivés (et pas que motivées, il n’y a pas de raison). Sans plus tarder, on ressort les baskets du placard. Rien que les regarder, elle arrive, la motivation.

1. On mise sur la régularité

La régularité, plus sûrement que la performance ou la durée, fait fondre. Dès 2 sorties par semaine, et jusqu’à 4 si on en a la possibilité, il ne faudra pas plus de 15 jours pour constater le résultat. Se sentir rapidement en forme et affiné, il n’y a meilleure motivation pour poursuivre.

2. On y va doucement mais sûrement

Grâce à l’énergie emmagasinée et un regain de motivation, les 2-3 premières séances sont parfois étrangement faciles. On y croit (J’ai de beaux restes, Ernest), on accélère, on double les coureurs du dimanche qui se trainent. Et sans prévenir, la séance suivante nous assassine. Trop dur, trop mal, on range les baskets. Prudence donc, la reprise se prépare :

3. On s’inscrit à une course

Il n’y a pas mieux pour se motiver qu’un objectif tangible, collectif, qu’on décompte jour après jour. Il ne reste plus qu’à trouver la bonne course (ville, trail, obstacles, triathlon…), à son niveau, et prendre à témoin son entourage, qui sera présent le jour J. Pour trouver la bonne course, à côté de chez soi (ou pas, un week-end course à pied peut être très sympathique) :

4. On s’équipe comme un pro

C’est malheureusement consumériste, mais aux grands maux les grands moyens ! Une nouvelle tenue ou une nouvelle paire de baskets, donnera envie de les éprouver. Il y a sans cesse des innovations en matière de vêtements techniques, accessoires, chaussures, cela vaut le coup de regarder et parfois d’investir.

5. On sort en groupe (ou à deux)

A plusieurs, on est plus forts, et on évite le coup de flegme au moment de sortir. Parlez-en à vos amis, vos voisins, vos collègues, il y en aura forcément certains intéressés par constituer un groupe de coureurs et programmer des sorties.
Autre solution, rejoindre un groupe. De plus en plus fréquent dans les grandes villes, les magasins de sport, les associations, ou la mairie proposent des entraînements groupés. C’est aussi l’occasion de faire des rencontres.

6. Musique !

La musique est magique pour avaler les kilomètres (avec un bon casque adapté à la course, qui ne tombe pas en permanence !). La perspective d’écouter un nouvel album, ou un vieil album souvenir, aide à chausser ses baskets.

7. On amène les enfants

C’est l’occasion d’un moment ensemble, loin de la maison et de ses écrans, les enfants adorent ! Les plus jeunes suivront en vélo ou en roller, et les plus grands pourront vous accompagner sur un bout de chemin au moins. De nombreuses courses proposent également des épreuves pour enfants, de quoi se fixer un objectif commun, et le réaliser ensemble ! Toutes les courses enfants en France
Ce sont quelques idées pour se motiver, mais il y en a autant que de coureurs, alors n’hésitez pas à les partager pour en faire profiter la communauté jogging-plus. Bonnes courses !!

This Girl Can : la campagne anglaise d’incitation au sport pour tous !

La photo illustrant notre article est tirée de la vidéo ci-dessous, « This Girl Can », que l’on doit à une association britannique publique ayant pour but d’inciter la population à faire du sport outre Manche.

Laisser un commentaire