Débuter en minimalistes : Saucony Hattori contre New Balance MR00

2517
Chaussures minimalistes New Balance MR00 et Saucony Hattori
Minimalistes New Balance MR00 et Saucony Hattori

Depuis mon précédent article concernant ma transition vers une foulée dite « pieds nus » et vers les chaussures minimalistes, j’ai reçu les deux paires de chaussures minimalistes commandées pour l’occasion : les Saucony Hattori puis dans la foulée, les New Balance MR00.

Certes la foulée sur l’avant du pied peut très bien se pratiquer avec des chaussures classiques, comme je l’ai fais en attendant d’avoir ces deux paires, mais pourquoi s’encombrer d’une chaussure lourde quand on peut en chausser une 2 à 3 fois plus légère ?

Avec leurs 175g et 125g respectifs (taille 44), les New Balance MR00 (en vert) et les Saucony Hattori (en bleu) font office de poids plumes face aux 340g de la New Balance 1080 v2 ou de la Asics Gel Nimbus 13 testées récemment.

Saucony Hattori : une pure minimaliste
Ma paire de chaussures minimalistes Saucony Hattori

Même la boîte est minimaliste. A la réception de mes Hattori, je suis surpris par la petite taille de la boîte, je me demande même si je ne vais pas découvrir des escarpins de femme à l’intérieur. Mais non, ceux sont bien les Hattori qui sont là.

Venues d’une autre planète…
Rien à voir avec des chaussures de course, les Hattori ressemblent à des chaussures d’extra-terrestres, elles semblent venir d’une autre planète. En tous cas, difficile de croire que l’on puisse courir avec « ça ».

Elles sont ultra légères (125g en 44), ultra souples (on peut les plier en deux sans effort) et ne possèdent pas de lacets. Elles ressemblent un peu à des ballerines avec une semelle plus épaisse, et sont ajustables grâce à deux scratchs, un sur le dessus et l’autre à l’arrière du talon. Drop de zéro, cela va de soi.

Ultra-légères, on oublierait presque qu’on les porte
La sensation en course est vraiment très proche de la course à pieds nus (bien plus qu’avec les New Balance MR00) avec l’avantage de la semelle protectrice. Le contact avec le sol se fait de manière très fluide grâce à la décomposition de la semelle en plusieurs sections et à l’amorti situé sous le gros orteil.

En courant sur le gravier du jardin des Tuileries sur 6,5 km lors de ma 1ère sortie, je n’ai senti que 3 cailloux qui m’ont fait tiré un peu la grimace. Les premières sensations sont très agréables : souplesse, légèreté, liberté.

Saucony Hattori – le prix : de 60€ à 90€ sur I-Run.fr

New Balance MR00 : une chaussure de running ultra légère
Ma paire de chaussures minimalistes New Balance MR00

La New Balance MR00 est très différente de la Saucony Hattori. Avec sa forme et ses lacets, elle ressemble davantage à une chaussure de course classique. En beaucoup plus léger bien sûr (175g en 44), et avec un drop nul.

Moins souples que les Saucony Hattori, les New Balance MR00 ne donnent pas la même sensation de course à pieds nus. L’absence de rainures horizontales fait que le déroulé du pied est plus contraint par la rigidité de la semelle.

Légères, mais bien présentes
Contrairement aux Hattori dont on on finit par oublier la présence, avec les New Balance MR00, on ne peut s’y méprendre : on a bien des chaussures aux pieds.

On sent moins le terrain (avantage ou inconvénient selon les goûts), et je trouve que l’avant de la semelle a tendance à taper lorsque le pied touche le sol.

Contrairement à la New Balance 1080 v2 fabriquée en Angleterre, la MR00 est fabriquée en Chine, comme la Saucony Hattori.

New Balance MR00 – le prix : 97€ sur Amazon.fr

Pieds nus dans mes chaussures minimalistes = ampoules

Courir pieds nus dans des minimalistes : ampoulesUtilisées la première fois pieds nus et sur une sortie assez lente (6,5 km en 34 minutes, soit 11,5 km/h), j’ai vraiment pris du plaisir à courir avec les Saucony Hattori. Incroyable sensation de légèreté et de liberté, comme déjà dis plus haut.

Pieds nus dans les Saucony Hattori : ampoules sur sorties intensives
La seconde sortie s’est un peu moins bien passée : 4 jours plus tard, je décide d’élever un peu le rythme en courant 9 km en 39 minutes (13,8 km/h). Pendant la course, les sensations étaient toujours excellentes, d’autant plus que je tenais un bon rythme. Je sentais bien un petit point de pression à la base de chacun de mes gros orteils, mais sans plus. Mauvaise surprise à l’arrivée : deux petites brûlures sur l’intérieur de mes 2 pieds…

Résultat : le lendemain je cours quand même avec, mais avec sparadraps et chaussettes, c’est moins glamour!

Pieds nus dans les New Balance MR00 : ampoules, même sur sortie lente
Le 21 juin, je reçois mes New Balance MR00 et les essaie le 22. Malgré les ampoules provoquées par les Hattori, je décide de courir pieds nus (hormis les 2 sparadraps indispensables). Les sensations sont sympa même si elles ressemblent à celles de chaussures classiques. Le chausson est plus doux et confortable que sur la Hattori, pour laquelle on ne peut pas vraiment parler de chausson (pure minimaliste).

Pendant la course, je sens que ça chauffe à l’extrémité du gros orteil, et ça ne manque pas : une grosse ampoule sur chaque orteil à l’arrivée.

Ai-je visé trop juste niveau pointure ?
A noter que je chausse du 43 et que j’ai commandé ces deux chaussures en 44, j’ai peut-être viser un peu juste. Quoiqu’il en soit, dans les deux cas, c’est du bon boulot : la symétrie des ampoules entre les deux pieds est parfaite !

Conclusion : avantage aux Saucony Hattori

Ma préférence va aux Saucony Hattori car elles sont vraiment minimalistes tout en étant agréables à porter.

Les sensations de contact au sol sont meilleures que sur la MR00, et elles sont plus souples et plus amortissantes. En plus, j’adore leur look un peu révolutionnaire (quitte à changer de foulée, autant que le changement d’équipement soit lui aussi radical).

Concernant le look de la chaussure, c’est vraiment subjectif car je les ai montrées à plusieurs amis dont 1 ou 2 ont vraiment détesté sa forme trop inhabituelle.

Je suis un peu déçu qu’elles m’occasionnent des ampoules sur les sorties les plus intensives car j’aurais aimé les porter pieds nus tout le temps. Mais je me suis finalement résolu à acheter des socquettes pour les sorties rapides.

Saucony Hattori : la vidéo de Runmygeek.com

Laisser un commentaire