[Récit] Mon marathon du Mont Blanc 2016

3450

Le Marathon du Mont-Blanc 2016 vue par JérômeJérôme, finisher du Marathon du Mont-Blanc 2016 (42 km, 2730m+, 1700m- en 7h25) nous raconte sa course.

Lundi (J-6): je n’ai pas dormi de la nuit et je peux à peine poser le pied par terre. Dans ces conditions, je me demande si cela vaut la peine ne serait-ce que de partir à Chamonix… RDV chez le médecin qui diagnostique sans certitude une entorse de la cheville. Je doute moi aussi du diagnostic car je n’ai jamais senti de torsion lors des entraînements. La situation s’améliore en fin de journée et finalement, je décide d’y aller. Au pire, je profiterai des restos…

Mardi: plus je me rapproche de Chamonix, moins mon pied me fait souffrir. Le moral revient. D’autant que la météo annonce un grand soleil pour les trois prochains jours.

Mercredi: plus aucune douleur ressentie. Je me décide à faire le Kilomètre Vertical Chamonix-Planpraz en mode randonnée. La montée se passe bien. Arrivée en haut en 1h38, je me demande comment font les meilleurs pour le faire en 35 minutes! Mais je profite surtout de la vue magnifique sur la chaîne du Mont Blanc!

Jeudi: dernière sortie trail entre La Joue et Chamonix par le sentier des Gardes. Vu que je me suis un peu pommé, la sortie de 9 km se transforme en 12 km/1100m D+ et 2h30.

Vendredi: repos. Je profite du soleil et de la super ambiance lors de l’arrivée des coureurs du 80 km. Enorme!

Samedi: étant donnée la météo (pluie), c’est repos à l’appartement. Je plains les participants du 23 km dont l’arrivée a dû être déplacée au centre de Chamonix au lieu de Planpraz à cause du risque d’orages!

Dimanche: enfin c’est le jour J. Le stress est là mais la confiance aussi. En forme, la cheville tient et je me dis que l’expérience de l’année dernière va forcément me servir. Départ à 7h avec la musique habituelle sur la ligne de départ. C’est bête mais çà me fait toujours frissonner! Je pars tranquillement même si les premiers kms sont plutôt roulants.

Je gère la première montée jusqu’au col des Montets et le 1er petit ravito. Descente roulante jusqu’à Vallorcine avant la montée aux aiguilles des Posettes. Un petit mot à beau-papa et c’est parti pour un peu mois d’1h30 de montée (1000m D+)

Beaucoup d’ambiance sur les premiers lacets. Je garde un rythme régulier sans me mettre dans le rouge car je sais que la descente est longue et difficile. L’arrivée au sommet se fait dans les nuages et quelques névés, mais aussi avec le même guitariste que l’année dernière! L’ambiance est assurée! Que du bonheur!

Le début de la descente est plutôt technique et surtout glissante par endroit. Je manque de tomber mais me rattrape grâce à mes bâtons. Arrivée au ravitaillement de Tré Le Champ (km 31) avec 20 minutes de moins que l’année dernière mais surtout sans douleur ni problème de respiration. Il reste une dizaine de km et environ 1000m de D+ à avaler. Je me ravitaille bien en solide mais je galère 10 min pour remplir ma poche à eau.

Je démarre la montée bien raide jusqu’au Béchar et manque encore une fois de tomber dans la descente glissante. Je gère ensuite la montée jusqu’à Flégère (km 37) et là c’est sûr, J’irai au bout! J’accélère! Enfin comme je peux jusqu’à ce que j’entende un mec hurler devant moi après être tombé en contrebas. Je vérifie que quelqu’un s’occupe de lui et que les secours sont en route. Je repars mais plus tranquillement cette fois…

Lorsque j’aperçois au loin l’arrivée, j’ai la confirmation qu’il y a bien quelques lacets de plus par rapport à l’année dernière et qu’on est plus proche des 44 km que des 42! Qu’importe, c’est du « plaisir » en plus!

Je termine en 7h25 (pile 1H30 de moins que l’an dernier) et après avoir pris un plaisir énorme tout au long de la course! Un parcours génial, une organisation parfaite, une météo idéale et un suiveur du tonnerre! Avoir quelqu’un quasiment à chaque ravitaillement, c’est presque dopant!

Le temps de « savourer » la bière d’après course et je me dis que je tenterai bien l’aventure du 80 km l’année prochaine…

Jérôme.

Vous aussi partagez votre expérience!
Ajoutez un commentaire ou un compte-rendu de cette épreuve pour en faire profiter aux autres coureurs!
Tout savoir sur cette course
Lire la fiche Marathon du Mont-Blanc et ajoutez la à vos épreuves favorites!

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here