[Récit] Versailles Triathlon Festival 2018 : mon 1er triathlon

2690

Versailles Triathlon Festival 2018 : mon 1er triathlonComment je me suis lancée dans cette aventure ? En 2017, j’avais un objectif : réaliser mon 1er marathon. Une fois ma médaille du marathon de Paris en poche, je me suis demandée quel défi je pouvais me lancer pour 2018. Je suis une accro absolue au running et j’adore aussi nager donc assez naturellement je me suis tournée vers le triathlon. J’ai un copain qui en a fait plusieurs et me conseille vivement de me lancer et de faire celui de Versailles.

On est en août 2017, je garde cette idée dans un coin de ma tête. Les mois passent, je n’ai pas le temps de m’entraîner, je regarde tout de même la date du tri de Versailles et réalise que ça tombe le même jour que la course du grand Paris à laquelle je suis déjà inscrite. Je tire donc un trait définitif sur le tri pour 2018 : pour mon 1er c’était Versailles ou rien, ne me demandez pas pourquoi, je ne pourrai pas vous répondre!!!

J’ai quand même un petit regret, j’hésite même à faire la distance XS (350 m de nage, 10 km de vélo et 2,5 km de course) qui a lieu la veille de la course du grand Paris mais me résigne, ce n’est pas raisonnable…

Le 27 avril, soit 2 semaines avant le départ du triathlon, coup de théâtre : la course du grand Paris est annulée… Il reste quelques places pour le triathlon format S (750 m de nage, 20 km de vélo et 5 km de course) donc sans réfléchir, je m’inscris!

Le lendemain, je réalise et commence à douter : je n’ai pas de combi, pas de vélo, je connais rien à la discipline et surtout… Je ne suis pas du tout entraînée… Côté running, je suis bien, natation, pas trop mal mais le vélo…comment dire?? Je ne suis pas montée sur mon VTT depuis 1 an (et encore c’était pour accompagner mes enfants…), je ne suis jamais montée sur un vélo de course et je n’ai jamais cumulé les 3 sports. Toute la difficulté du triathlon est dans la combinaison de ces 3 activités qui sollicitent des muscles et des ressources différentes. Bref, j’ai 15 jours pour m’entraîner… 4 sorties en vélo, 2 sessions de natation et 6 de running plus tard et me voilà (presque) prête!

Versailles Triathlon Festival 2018 : mon 1er triathlonLes préparatifs la veille de la course…

Le plus inquiétant pour moi n’est pas les épreuves mais plutôt tout ce qui va autour : louer un vélo, louer une combi, récupérer un casque de vélo, un porte dossard, acheter une combi trifonction et apprendre à passer les vitesses sur un vélo de course (je vais apprendre le matin même de la course…).

Je mets 1h la veille pour préparer toutes mes affaires (j’ai l’habitude de préparer juste ma tenue, ma montre et mon dossard pour le Running mais là, c’est une autre aventure : lunettes de natation, lunettes pour le vélo, serviette, fringues pour la course, l’après course, bidon, ravito, sac plastique pour enfiler facilement sa combi, porte dossard et j’en passe…Tellement de choses à penser!!!)

Le Jour J : « mais qu’est-ce que je fais là ? »

Après une petite nuit un peu stressée, le réveil sonne à 6h dimanche matin. Motivée comme jamais, je suis dans les premières arrivées. Je récupère mon vélo, mon dossard et je file au parc à vélo installer tout mon bazar…

L’ambiance est conviviale, tout le monde arrive petit à petit. 1ère épreuve : enfiler ma combinaison et je dis Merci YouTube! Ça n’a rien de naturel et de simple mais au bout de 5 minutes, j’y arrive!

Direction le bord du bassin pour de très longues minutes d’attente. Ah oui, j’ai oublié de vous préciser qu’il fait un froid polaire (8 degrés). L’annonce du départ me paraît juste interminable et je n’ai aucune envie de me jeter dans l’eau froide, je suis déjà totalement frigorifiée. Je me demande vraiment ce que je fais là et ce qu’il m’a pris de m’inscrire mais bon, trop tard pour reculer.

La découverte de la lessiveuse…

Allez hop, on est 500 à se jeter à l’eau chacun notre tour et ensuite, c’est parti pour la galère. La natation est vraiment la discipline la plus surprenante: jamais ressenti de telles sensations à la piscine comme en pleine mer. Imaginez-vous 500 fous qui se battent pour avancer (j’ai pris un nombre de coup incalculable) sans rien voir (aucune visibilité dans l’eau) et en se prenant des vagues d’eau à chaque mouvement (j’ai bu la tasse plusieurs fois). Ce n’est pas pour rien qu’on appelle le début de l’épreuve « la lessiveuse ».

Je le savais mais ne me rendais pas compte de ce que ça pouvait faire mais c’est exactement ça : imaginez-vous dans le tambour d’une machine à laver et vous êtes secoués dans tous les sens tout en recevant de l’eau en pleine tête sans cesse… Je crains cette épreuve car elle est éliminatoire (il faut sortir de l’eau en moins de 35 minutes) et je ne sais pas du tout ce que je vaux… j’ai l’impression d’être la toute dernière des 500 candidats mais à la moitié du parcours, je vois de l’autre côté qu’il y a beaucoup de monde. Ça me rassure et me redonne de l’énergie pour continuer sur mon rythme. J’arrive enfin sur la berge, a priori dans les temps, je regarde dans l’eau et je vois beaucoup de bonnets, c’est bon signe, je ne suis pas du tout dans les dernières (j’apprendrais plus tard que je suis 230eme et que je l’ai fait en 18 minutes). Plus de force pour sortir de l’eau, heureusement des bénévoles nous aident, je suis complètement déboussolée, j’ai les jambes toutes molles et comme par miracle, je vois à ce moment là, mon mari et mes enfants qui m’ont fait la surprise de venir m’encourager, ça me ramène à la réalité et me booste.

Versailles Triathlon Festival 2018 : mon 1er triathlonLe vélo…

Je cours chercher mon vélo tout en enlevant en même temps le haut de ma combi pour gagner du temps (je ne suis pas à quelques minutes près mais bon, les pros font ça alors je le fais aussi). Nouvelle galère devant le vélo : retirer ta combi… À sec c’était assez facile mais mouillée et avec la fatigue, ce n’est pas la même chose mais j’y arrive (c’était aussi une de mes angoisses de passer un quart d’heure à l’enlever…).

J’enfile mon casque, mon dossard et je pars pour 20 km avec mon vélo. C’est clairement l’épreuve la plus difficile pour moi : je redoute la chute et de ne pas savoir dompter cette nouvelle bête (notamment avec ces fameuses vitesses qui m’angoissent). Je pédale donc tranquillement, je me fais sans arrêt doubler durant les 5 premiers km puis je prends confiance. C’est long ces 20 km, je m’ennuie, j’ai aucune notion du temps. Honnêtement ce n’est pas difficile comme épreuve, plutôt plat, 2 – 3 côtes très pentues (que j’arrive à monter sans poser le pied à terre, ce qui n’est pas le cas de tout le monde) et 2 descentes. La délivrance quand je vois le parc à vélo au loin. Yes, je l’ai fait, je ne suis pas tombée, j’ai eu froid mais bon ce n’est pas grave.

Versailles Triathlon Festival 2018 : mon 1er triathlonEt enfin, la course, MON épreuve !

Maintenant je vais m’éclater sur les 5 km de course, c’est MON épreuve. Belle surprise en arrivant, je vois qu’il y a beaucoup d’emplacement de vélos vides, donc il reste du monde derrière moi! Les 5 km sont 2 tours autour de la pièce d’eau, ça passe bien, je suis en forme. Un peu difficile les sensations sur les 2 premiers km (je ne sens plus mes jambes, elles avancent toute seule…) mais je me sens bien.

Les encouragements de mes enfants me boostent aussi et après 1h50 d’effort, je franchis la ligne d’arrivée! Fière d’y être arrivée, sans douleur ni problème particulier. Je suis une triathlète!!!!

C’est sûr, je reviendrai !

Je me sens vraiment bien, moins fatiguée qu’après un semi, la sensation de n’avoir pas tout donné et tant mieux, ça me laisse une marge de progression pour les prochains! Car c’est certain, j’en referai et tenterai probablement la distance M (1.5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course) mais cette fois, je ferai une préparation 🙂

J’espère vous avoir donné envie de vous lancer dans cette aventure magique!

Aurélie pour jogging-Plus

Vous aussi partagez votre expérience!
Ajoutez un commentaire ou un compte-rendu de cette épreuve pour en faire profiter aux autres coureurs!
Tout savoir sur cette course
Lire la fiche Versailles Triathlon Festival et ajoutez la à vos épreuves favorites!

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here