[Test] Lampe frontale Black Diamond Spot : très pratique, et pour courir toute la nuit!

9324

Test de la lampe frontale Black Diamond Spot par Jogging-PlusJe viens d’acheter la lampe frontale Spot de Black Diamond, marque orientée rando, ski & escalade.

Pourquoi ce choix ? Je cherchais une lampe frontale puissante (plus de 150 lumens), ayant une bonne autonomie (plus de 8h), à piles plutôt que rechargeable (plus pratique surtout si elle tombe en panne en pleine course) et ne coûtant pas trop cher (moins de 50€).

Le conseiller décathlon veut absolument me vendre sa marque…

Dans le rayon accessoires du Decathlon proche de mon bureau, j’ai longtemps hésité entre la lampe frontale d’Energizer (225 lumens, 30€ mais seulement 6h d’autonomie) et les différents modèles de la gamme Géonaute que le conseiller m’a vanté pendant plusieurs minutes… Puis soudain, embarrassé par l’étendue de l’offre j’ai regardé le sol, presque dépité…

Et là, bingo mon regard tombe sur la jolie boîte de la Black Diamond Spot, presque cachée sur le tout premier rayon, au ras du sol. Je lis la description : puissance ajustable de 4 à 200 lumens rien qu’en appuyant plus ou moins longtemps sur l’unique bouton de la lampe, autonomie de 50h à 200h selon la puissance utilisée, portée de 16 à 80m, et ce avec 3 piles AAA, comme la plupart des modèles à pile. Le tout pour 40€.

Je demande à nouveau conseil au vendeur, il est tout gêné de m’avouer que c’est le meilleur modèle qu’il a en magasin alors qu’il me vantait jusque là tous les mérites de la gamme Géonaute Décathlon !? Merci du conseil…

Déballage et prise en main

Après avoir sorti la lampe de sa boîte je avoir galéré plusieurs minutes pour la libérer de son emballage en plastique rigide, je l’enfile sur la tête. La sangle s’ajuste facilement et le tout semble bien fixé. Je sautille sur place, rien ne bouge. J’éteins toutes les lumières de l’appartement (c’est le soir), le sapin, et j’allume la lampe.

Pas mal !!! L’éclairage est composé d’un faisceau central très intense qui permet de voir les parties éclairées comme de jour, et d’un éclairage périphérique moins intense permettant de rendre bien visible une zone d’une belle taille, variable en fonction de la distance.

Utilisation du bouton et du power tap

Je me tourne pour voir mon reflet dans la fenêtre et constate qu’il y a 3 sources de lumière sur mon front, dont une très puissante. Je joue un peu avec le bouton pour tester les différents types d’éclairage. 1 clic, 2 clics, appui long pour faire varier l’intensité, appui court ou long à l’allumage et hop soudain la lumière passe au rouge. Mince, comment on revient au blanc? Bon, je ne maîtrise pas encore les différents enchaînements, va falloir jeter un œil sur la notice!

Après plusieurs essais, c’est compris :

  • un clic, la grosse led s’allume seule
  • 2 clics rapides : la petite s’allume seule
  • clic long après avoir allumé la grosse led : les 2 s’allument
  • clic long depuis l’état éteint : la led rouge s’allume
  • appui long quand la grosse led est allumée : variateur de lumière, de 4 à 200 lumens, pratique pour la lecture par exemple
  • autre fonction très pratique : le power tap. Une zone sur le côté de la lampe permet d’allumer les deux led blanches à pleine puissance puis de revenir à l’intensité précédente (cf. vidéo pour plus bas pour les explications)

Un système d’orientation permet de tourner la lampe vers le bas ou le haut, pratique pour que le faisceau soit toujours dans la bonne direction, que l’on aime la porter haute ou basse sur le front, ou quand on la porte sur une casquette.

Enfin le compartiment à piles (3 AAA) est très facile à ouvrir.

Dernier atout, la Black Diamond Spot est étanche IPX8, elle résiste 30 min sous 1m d’eau. Donc a priori elle saura nous accompagner dans nos sorties nocturnes et pluvieuses (bon là faudra se motiver…)

Black Diamond Spot : Test du terrain

Le lendemain, réveil à 6h pour une sortie de 10 km dont 4 dans le bois de Vincennes où je me suis fais quelques frayeurs 2 jours plus tôt sans frontale, entre les racines, les cailloux et les ombres inquiétantes…

Malgré l’aspect massif de la lampe, qui m’avait fait craindre un poids trop important (elle pèse 88g tout compris), source de mouvement, la lampe ne bouge pas du tout et le contact de la sangle n’est pas désagréable. Sur les sorties qui ont suivi cette 1ère sortie test, j’ai vite pensé à autre chose qu’à ma lampe.

Arrivé dans le bois de Vincennes, il fait bien nuit et je suis très content d’avoir ma frontale. Elle éclaire vraiment bien. J’ai mis la puissance maximum, je vois un disque de lumière intense au sol, entouré d’un large halo d’une lumière un peu moins puissante. Une large zone devant moi se retrouve ainsi éclairée de manière très distincte, permettant de courir sans avoir à ralentir. Je joue un peu avec le boitier pour varier l’orientation, éclairer plus loin permet de mieux anticiper les aspérités du terrain. Le bouton et la zone tactile de la lampe sont facilement accessibles pendant la course, même avec des gants.

Black Diamond Spot : Test en course et au frigo

Quelques jours plus tard, j’ai utilisé la Black Diamond Spot en course, sur le Trail nocturne du Castor Garou, dans l’Essonne. Course très sympa qui se déroule de nuit, en forêt sur un terrain très technique : beaucoup de single, de branches, de montées et de descentes (le dénivelé pique pas mal quand même).

Ma frontale a parfaitement assuré son rôle. Certes j’étais aussi éclairé par les frontales des autres coureurs, mais les quelques fois où je me suis retrouvé esseulé, je n’ai jamais manqué de lumière du tout pendant l’1h40 de course.

Le lendemain vers 20h, je mets la lampe au frigo et je l’allume, on va voir si elle tient la nuit dans ces conditions extrêmes! Verdict : le lendemain vers 7h30, elle est toujours allumée, l’intensité a bien sûr faibli mais me semble encore suffisante pour aller courir avec.

Bref, à 40€, cette lampe me semble un très bon investissement !

Vidéo de présentation

Quelques photos

Ce diaporama nécessite JavaScript.