[Test] Les manchons de compression Compressport

1783

Test des manchons de compression compressportOn voit de plus en plus de coureurs porter des manchons de compression sur les mollets, du moins sur les trails, mais à quoi servent ils donc ?

Depuis peu, Compressport propose également une version de ses manchons pour les quadriceps.

Manchons pour mollets ou quadriceps, je les ai testés pour vous.

Après en avoir parlé avec des amis habitués des très longues distances, j’ai opté pour la marque Compressport dont les manchons sont réputés plus confortables que ceux de la concurrence.


Propriétés des manchons de compression Compressport
  • Recommandé pour la pratique du ski, du vélo ou de la course à pied
  • Réduit l’accumulation des toxines sur un effort long
  • Le gainage du mollet ou du quadriceps permet un retour du sang plus rapide vers le cœur et une meilleure oxygénation des muscles, ce qui facilite la récupération
  • La fibre Compressport réduit les ondes de chocs sur terrain dur en réduisant les oscillations des fibres musculaires. La fatigue et le risque de blessures sont donc limités.
La gamme des produits Compressport

Testés :

  • Manchons pour mollets « R2 – race & recovery » (course et récupération) – 35 € la paire
  • Manchons pour quadriceps « Q for Quad » – 60 € la paire

Non testés :

  • Manchons pour mollets « UR2 – Ultra race & recup » – 45 € la paire. Equivalents aux manchons testés mais avec 6 huiles essentielles Bio encapsulées dans la fibre du textile pour optimiser les performances et la récupération.
Conditions du test
  • Entraînements d’1h30 max
  • La grande course des Templiers (trail de 70 km)
  • Récupération
Compte rendu des tests
  • A l’entraînement

J’ai d’abord porté les manchons Compressport mollets et quadriceps à l’entraînement. Ces manchons, aussi bien les mollets que les Quad sont faciles à enfiler : les Quad sous le corsaire et les manchons mollets en complément, donnant ainsi l’impression de porter un collant long (la compression en plus).

J’ai vraiment bien aimé les manchons mollets, je ne les sentais pratiquement pas pendant les séances de course à pied. Par contre, la pression exercée sur les cuisses me gênait un peu (j’ai peut être pris une taille trop petite).

Mon test à l’entraînement n’est pas concluant car sur des séances d’1h30 je n’ai jamais (ou très peu) de courbatures ou de crampes.

  • En course

Pendant la grande course des Templiers, je n’ai porté que le manchon droit pour les mollets (ok, j’avais pas l’air malin mais je voulais voir si il y aurait une différence de sensations entre les deux mollets à l’arrivée) et j’ai commencé avec les deux Quads sous le collant corsaire.

Au bout de 20km environ, je n’ai plus supporté les Quads et les ai donc retirés. Par contre, pas de souci avec le manchon mollet, je l’ai gardé jusqu’au bout.

Au final, mon mollet droit a nettement moins souffert que le gauche : je n’ai eu qu’une seule crampe en toute fin de course contre 4 au gauche. De plus, après la course, la fatigue ressentie est beaucoup moins importante sur le mollet qui a bénéficié du manchon.

  • En récupération

2-3 heures après la course, j’ai remis tous les manchons (mollets + quads) et je les ai portés pendant deux jours (sauf la nuit bien sûr) sous mes vêtements. Je n’ai pas couru pendant ces deux jours, et c’était très agréable de porter les manchons, mêmes ceux sur les cuisses.

Je n’ai eu les jambes lourdes que pendant deux jours alors que pour un précédent trail de distance équivalente, il m’avait fallu 4-5 jours avant de pouvoir retrouver des jambes légères et l’envie de courir.

Conclusion
  1. Le bénéfice des manchons mollets et Quads me semble incontestable lors de la récupération. En course, je dirais que cela dépend de la sensation de confort / gêne ressentie, chacun doit se faire son avis en les essayant, surtout pour les Quads (en ce qui me concerne).
  2. Dans la pratique, j’utiliserai donc les manchons mollets pour les entraînements longs, les courses et la récupération.
  3. Quant aux Quads, je limiterai leur utilisation à la récupération en attendant d’acheter la taille au dessus pour être moins gêné par la sensation de compression. Je vais me dépêcher de m’en procurer car si ça marche comme les mollets, ça m’intéresse.
Plus d’informations et boutique en ligne sur Compressport.com
Partager

2 Commentaires

  1. Le port prolongé d’éléments de compression pourrait avoir à terme un impact sur les terminaisons nerveuses. Il n’y a pas encore d’étude précise sur le sujet et je ne suis pas sûr que tous les fabricants aient intégré cette donnée dans leurs tests.

  2. En ce qui concerne les Quads et la gène occasionnée, nous conseillons à nos clients de prendre un produits uniquement si ils tombent parfaitement bien dans une taille donnée.
    Si ce n’est pas le cas nous leur conseillons de s’orienter vers une autre marque.

    Etant donné que ces produits sont « ajustés » il est primordial que les tailles soient bien respectées.

    Ben

Laisser un commentaire